Flèche Wallonne : Julian Alaphilippe encore second !

Comme l’année dernière, Julian Alaphilippe s’est classé second de la Flèche Wallonne derrière Alejandro Valverde (Movistar). L’équipe Etixx Quick-Step a fait une très belle course et place deux hommes sur le podium : Julian 2e et Dan Martin 3e.

Dix hommes ont composé l’échappée du jour : Koen Bouwman (Team Lotto NL-Jumbo), Silvan Dillier (BMC Racing Team), Vegard Staeke Laengen (IAM Cycling Team), Kiel Reijnen (Trek Segafredo), Matteo Bono (Lampre-Merida), Tosh van der Sande (Lotto Soudal), Stephen Cummings (Dimension Data), Sander Helven (Topsport Vlaanderen – Baloise), Quentin Pacher (Delko Marseille Provence KTM) et Mads Pedersen (Stölting Service Group).

L’équipe Movistar a marqué le rythme du peloton une grande partie de la course, et les échappés étaient tous repris à 20 km du but. Georg Preidler (Team Giant-Alpecin), Bob Jungels (Etixx Quick-Step), et Ion Izaguirre (Movistar Team) ont lançé les hostilités à dix kilomètres du Mur de Huy. Mais un peloton d’une cinquantaine d’unités s’est présenté groupé à la flamme rouge.

Et ce sont les favoris qui se sont alors portés à l’avant. Joaquim Rodriguez (Team Katusha) a tenté d’accélérer avant de voir un trio composé d’Alejandro Valverde, Julian Alaphilippe et Daniel Martin prendre plusieurs mètres d’avance. Mené par ce dernier, à un rythme très soutenu, le groupe à creusé l’écart, et dans les derniers mètres, Valverde s’est une nouvelle fois montré imbattable.

Rendez-vous est pris pour dimanche, où se jouera la revanche sur Liège-Bastogne-Liège.

source : www.cyclismactu.net

Interview de Julian Alaphilippe :

« Un geste de déception, incontrôlable… Mon premier sentiment était la frustration de passer à nouveau si près de la victoire », a confié le Français après avoir frappé son guidon de rage au moment de franchir la ligne au sommet du Mur de Huy.

Deux participations à la Flèche. Deux fois deuxième. Beaucoup s’en contenteraient pourtant.

Le jeune coureur (23 ans) de la formation belge Etixx a mis plusieurs minutes avant de ravaler sa déception. Il n’est d’ailleurs pas descendu de son vélo de suite, préférant mouliner encore une peu « pour décompresser ».

Mais sur le podium, le sourire est revenu: « J’ai vite pris conscience que c’est une course que je pourrai remporter dans les années à venir ».

Surtout le natif de Saint-Amand-Montrond (dans le Cher) s’est souvenu que cet hiver il luttait contre une mononucléose qui aura largement perturbé sa préparation.

« Mon début de saison a été difficile, a-t-il raconté en conférence de presse. J’ai peu couru et repris l’entraînement assez tard. Mais j’ai beaucoup travaillé pour arriver ici au meilleur de ma forme. J’ai vu sur la Flèche brabançonne (mercredi dernier, ndlr) et à l’Amstel (dimanche) que les jambes répondaient bien. Pas assez toutefois pour rivaliser avec un Valverde qui a été plus fort que nous ».

Alaphilippe dit « nous » car Valverde a devancé deux Etixx, l’Irlandais Dan Martin se classant 3e.

La tactique était établie: attaquer Valverde en cours d’ascension (via Martin) et, en cas d’échec, le contrer dans les ultimes virages (via Alaphilippe). Mais…

« Valverde a parfaitement lu notre tactique, a commenté Martin. J’avais décidé d’attaquer de loin (à 4-500 m) alors que Julian devait rester dans la roue de Valverde pour tenter de le sauter dans les derniers mètres. Mais l’Espagnol était vraiment trop fort. Il faut savoir s’incliner », a encore dit le vainqueur de Liège-Bastogne-Liège en 2013 et qui sera l’un des favoris de la Doyenne dimanche.

Au même titre que son jeune équipier français pour qui « la Doyenne est une course très différente ».

« La Flèche, c’est peut-être ennuyant car on ne se concentre que sur l’ascension finale. Mais c’est une explication à la pédale. Liège, c’est plus long. La météo sera compliquée, nous dit-on (froid et neige annoncés, ndlr). Il faudra rester bien placé et penser à conserver son énergie », a déclaré celui qui fut deuxième (une fois encore) de ce monument la saison passée.

Une fois cette période ardennaise passée, Alaphilippe pensera à un premier grand Tour. Pas le Giro ou la Vuelta mais bien le Tour de France.

« Pourquoi ne pas découvrir le Tour de France dès cette année ? J’y pense avec la volonté de me mettre au service de mon équipe et des sprints de Marcel Kittel ».

Puis il y aura peut-être Rio et les JO.

« C’est aussi dans un coin de ma tête », concède-t-il.

« Le parcours est difficile, donc cela m’intéresse. Cela peut faire partie de mes objectifs. J’en ai déjà parlé avec le sélectionneur », Bernard Bourreau.

Source : www.lanouvellerepublique.fr

Classement :

  • 1    Alejandro VALVERDE BELMONTE    ESP    MOV    4:43:57
  • 2    Julian ALAPHILIPPE    FRA    EQS    +0
  • 3    Daniel MARTIN    IRL    EQS    +0
  • 57    Pieter SERRY    BEL    EQS    +2:06
  • 58    Laurens DE PLUS    BEL    EQS    +2:06
  • 66    Bob JUNGELS    LUX    EQS    +3:01
  • 68    David DE LA CRUZ MELGAREJO    ESP    EQS    +3:16
  • 84    Gianluca BRAMBILLA    ITA    EQS    +3:30
  • 107    Petr VAKOC    CZE    EQS    +5:25