« C’était un rêve pour moi »