« L’année prochaine ? C’est assez clair dans ma tête »