« Ce maillot, il faut que j’en profite »